Comment le référencement éditorial vous fera grimper d'un niveau en tant que rédacteur web ?

rédacteur web
26 septembre 2021

Avez-vous envie d’élargir votre offre de service et devenir indispensable pour votre clientèle ? Le référencement éditorial est l’atout qui vous fera sortir du lot dans la rédaction web. Cette technique de stratégie de contenu renforce durablement le référencement SEO des sites internet. 

En tant que rédacteur web, vous possédez déjà des compétences très recherchées. Si vous êtes prêt à ajouter une corde supplémentaire à votre arc, la stratégie digitale vous fera gagner en expertise. Après avoir lu cet article, l’audit de contenu, l’optimisation SEO de vos textes et les algorithmes de Google n'auront plus de secret pour vous !

Sommaire

Le référencement éditorial et le métier de rédacteur web

La rédaction de contenu publié sur internet a ses particularités. Écrire pour le web n’est pas le même métier qu’écrire pour un journal ou rédiger un livre. 

Si vous êtes rédactrice ou rédacteur web, vous maîtrisez déjà les règles de rédaction et les subtilités du numérique. C’est la raison pour laquelle le référencement éditorial s'intègre parfaitement à votre métier

Qu'est-ce que le référencement éditorial ?

C’est une méthode qui allie la création de contenu avec l’analyse sémantique et l’optimisation SEO (Search Engine Optimisation). L’objectif principal est d’améliorer le référencement naturel des sites web pour qu’ils acquièrent plus de visibilité

Il faut savoir que les moteurs de recherche s’intéressent avant tout à offrir le meilleur service à leurs utilisateurs. Leur mission principale est de trouver les résultats les plus pertinents pour répondre aux requêtes des internautes. 

Avec l’amélioration constante des capacités des algorithmes à comprendre les langues, le contenu devient la clé de voûte de toute stratégie web. Les algorithmes s’intéressent en détail aux contenus écrits. Ils y cherchent avec toujours plus de perspicacité, les réponses aux requêtes tapées dans la barre de recherche. 

L’intention 1re du référencement éditorial est d’offrir aux sites web plus de visibilité grâce à un contenu performant. 

Plus précisément, voici les 4 grands axes de la méthodologie utilisée par le référenceur éditorial :

  1. Analyser le contenu d’un site et celui de ses concurrents directs. 
  2. À partir de ces analyses, répertorier les termes de recherches utilisés par les internautes. 
  3. Autour de ces termes clés, définir un champ sémantique pour enrichir le contenu. Pour les algorithmes, plus un site possède un champ lexical et une terminologie variée sur son sujet. Et plus il est pertinent. 
  4. Rédiger de nouveaux contenus en utilisant les techniques d’optimisation SEO pour améliorer le référencement naturel du site.

Cette stratégie digitale nécessite d’avoir de solides compétences pour l’analyse, la rédaction et l’optimisation pour les moteurs de recherche. Un trio indispensable pour gagner l’attention à la fois des internautes et des algorithmes. 

Pourquoi se former aux techniques de stratégie éditoriale quand on est rédacteur web ?

Grâce à votre métier, vous êtes bien placés pour comprendre que sur le web le contenu est ROI (Return On Investment). Petit jeu de mot pour exprimer que la rentabilité pour un site web est élevée lorsqu’il investit dans un contenu de qualité. Car alors celui-ci sera lu pendant des années. 

En comparaison, une campagne de pub doit rapidement être rentabilisée puisqu’elle est de courte durée. C’est la différence notable entre les SEO et le SEA (Search Engine Advertising). Ces deux approches possèdent leurs avantages et s’utilisent en complémentarité. 

Ceci dit, une entreprise online (e-commerce, blog, e-boutique, etc.) peut prospérer sans payer pour de la publicité. Par contre, pour tous les sites web, il est vital d’avoir du nouveau contenu publié régulièrement. Et ainsi conserver sa visibilité dans la SERP (page de résultats des moteurs de recherche).

Pour une rédactrice ou un rédacteur freelance, se former en référencement éditorial est une excellente opportunité d’offrir à ses clients une expertise en stratégie digitale SEO

Votre champ d’action ne se limite plus à celui de la création de contenu. Vous devenez conseiller en référencement SEO et aussi expert en :

  • audit et analyse sémantique ;
  • stratégie éditoriale et marketing de contenu (aussi appelé content marketing); 
  • optimisation du contenu rédactionnel.

Chez Sémantisseo, nous partageons toute notre expertise dans notre programme de formation. En 3 mois, vous détenez une nouvelle expertise à forte valeur ajoutée. Vous aurez également une vision claire du fonctionnement des algorithmes de Google. Et une bonne compréhension des enjeux du marketing entrant, le fameux concept d'Inbound marketing qui attire les clients à soi de manière naturelle et organique.

Comment intégrer les techniques de référencement éditorial dans la rédaction web ?

Pour commencer, il est important de comprendre les enjeux du SEO et notamment ce qui est attendu des algorithmes. 

Comprendre le fonctionnement des algorithmes 

Les algorithmes utilisent l’intelligence artificielle et comprennent de mieux en mieux le langage humain et ses subtilités. Par exemple, depuis la mise en place de l'algorithme EAT, l’analyse des robots de Google se concentre davantage sur le contenu des sites pour évaluer leur qualité. 

Pour apporter les résultats les plus pertinents, l’IA interprète l'intention de recherche des internautes. Elle analyse avec minutie la position des mots et les relations entre eux. 

Concrètement, il est possible de trouver dans les 1ers résultats de la SERP, des titres qui ne comportent pas le terme que vous recherchez. C’est le contenu dans la page qui a été jugé assez pertinent pour qu’elle apparaisse dans les 1ers résultats. D’où l’importance de travailler le champ sémantique de ses textes et leur optimisation

Apprendre à faire un audit SEO du contenu rédactionnel d’un site 

Avant de mettre en place toute nouvelle stratégie, il est nécessaire de savoir quel est l’état des lieux de départ. C’est là qu'intervient l'audit de contenu rédactionnel. 

Chaque site possède une spécialisation dans un domaine. L’analyse sémantique va permettre d’extraire tous les termes de recherche qui sont reliés à ce domaine d’activité

Dans le même temps, il est intéressant d’aller voir chez la concurrence si d’autres termes sont utilisés. En les intégrant dans notre lexique, on vient enrichir la sémantique de notre site. On peut également les utiliser comme mots-clés.

Après la réalisation de votre audit sémantique et SEO, vous définirez les directions à prendre pour apporter de la visibilité et davantage de trafic à votre client. En fonction de vos besoins, vous créerez une charte éditoriale, un planning éditorial, une stratégie de mots-clés, etc.

Une fois la stratégie validée, il est alors temps de passer à l’action avec la création et l’optimisation de nouveaux contenus. 

Rédiger des textes optimisés pour le SEO

Les rédacteurs web professionnels connaissent déjà les bases du référencement SEO. 

Du balisage HTML au maillage interne, les textes sont optimisés pour aider les robots de Google à indexer le contenu facilement . 

Il existe 2 astuces qui sont moins connues et nous les partageons avec vous tout de suite. Ce sont les meta balises et la richesse du champ sémantique. Elles aident vos contenus à sortir du lot !

La puissance des meta balises pour l’expérience utilisateur

Le Title et la meta description sont des incitatifs aux clics. Pour l’internaute qui doit choisir le résultat qui lui semble le plus pertinent dans la SERP, les meta balises sont de précieux indicateurs. 

Le Title apparaît en bleu et s’il contient la requête tapée par l’utilisateur, il a plus de chance d’arriver en tête des résultats. Pour qu’il s’affiche en entier, sa longueur maximale est de 500 pixels. Nous vous recommandons d'utiliser un simulateur de SERP, pour vous assurer de la bonne longueur de votre Title. 

La meta description correspond au court texte de présentation qui se trouve sous le Title. Profitez de cette balise pour rédiger une introduction attrayante qui donnera envie d’aller consulter la page. Vous disposez d’une longueur maximale de 930 pixels pour convaincre votre lecteur !

Le champ sémantique pour attester de votre expertise

Utilisez un vocabulaire le plus varié possible et en relation avec votre sujet. De cette façon, vous démontrez que vous maîtrisez tous les aspects de votre domaine d’activité. 

Et lorsqu’il s’agit de termes un peu plus techniques et de jargon propre à votre activité, n’hésitez pas à expliquer et illustrer vos propos. Les lecteurs et les algorithmes apprécient les exemples concrets et les mises en contexte. Cela leur permet de mieux appréhender les nouvelles informations. 

Pour un rédacteur web, savoir développer un champ sémantique ajoute de la valeur à vos textes et de la visibilité à vos contenus web.

Donner un nouvel élan à votre carrière de rédacteur web  

Vos clients ne pourront plus se passer de vous ! Comprendre la stratégie de contenu sur le web est devenu la clé de voûte du référencement SEO. 

Et parce que vous êtes rédacteur web, vous avez déjà entre vos mains de nombreux atouts pour passer à l’étape supérieure et devenir expert en stratégie numérique. Passez à l’action dès aujourd’hui ! Envoyez-nous vos questions ou remarques sur le référencement éditorial ou laissez un commentaire sous cet article.

Interview avec Valentin Decker, rédacteur web et fondateur de l’Académie d’écriture Sauce Writing

Valentin Decker, rédacteur web, est à son bureau devant son ordinateur, sur lequel une page de son académie, Sauce Writing, est ouverte.

Valentin Decker a fondé l'Académie d'écriture Sauce Writing. Afin d'aider les entrepreneurs à écrire des articles de référence pour accélérer leur carrière, générer des opportunités, construire une audience et tisser leur réseau.

Diplômé de la Rennes School of Business, Valentin est un passionné d’écriture. Il écrit son premier article en 2016, et ne s’est plus arrêté depuis. En 2017, il publie son premier livre, “Devenir remarquable à l’ère du numérique”, et devient copywriter. Ensuite, en 2019, il publie son second livre, “Expédition Créative” avant de se lancer en tant que copywriter freelance. En 2020 il fonde son académie d’écriture et lance ses Bootcamps d'écriture en programme de 6 semaines. C’est ainsi que nous avons fait sa connaissance… et c’est sous ses conseils que Sacheen a commencé la rédaction de ses grandes études de cas. Si vous souhaitez apprendre à écrire avec lui, il propose un cours gratuit par email. Nous avons aussi la chance de le voir intervenir dans notre formation SEO La visibilité par les mots. Dans le module rédaction bien sûr.

Nous avons eu la chance d’échanger avec Valentin. Voici la retranscription de cette interview croisée.

1. Qu’est-ce qui t’a poussé à devenir rédacteur web et copywriter ? Quelles ont été tes motivations ?

J’ai commencé à écrire en 2016, juste par plaisir. Par envie de développer cette compétence, par envie d’apprendre des choses, et par envie d’être moins bête. C’est vraiment la réflexion que j’avais eue à l’époque, donc j’ai commencé par un petit blog sur Medium. Je postais juste des résumés de livres que je lisais. Puis, j’ai pris goût au jeu, et j’ai commencé à écrire de plus en plus régulièrement. Des articles de plus en plus différents, de plus en plus variés. Je voyais qu’il y avait plein de bénéfices à écrire : ça me faisait du bien, j’aimais prendre le temps de résumer mes pensées, d’écrire, d’être un peu seul, de réfléchir à ce que je voulais dire. Donc, j’aimais l’exercice.

Je voyais aussi que je me démarquais très vite parce qu’à l’époque, il n’y avait pas beaucoup de gens qui écrivaient. Donc, le simple fait d’écrire faisait qu’il y avait plein de gens qui découvraient vos idées. Qui vous contactaient ensuite, qui voulaient vous parler, qui voulaient boire des cafés avec vous, qui vous suivaient sur internet… En fait, quand cette dynamique se met en place, il y a plein de choses géniales qui commencent à arriver.

L’une des choses fantastiques qui m’est arrivée, c’est que, grâce aux articles que j’ai écrits, j’ai pu décrocher un CDI de copywriter chez LiveMentor. C’était ma première expérience, juste après mes études. Donc, j’ai travaillé là-bas pendant deux ans, ce qui était hyper formateur pour moi. J’ai vraiment fait mes armes, sur tous types d’écriture. L’écriture d’articles, de newsletters, de pages de vente, de séquences de vente, absolument tout ce que l’on peut faire en croisant écriture et marketing.

En parallèle, je continuais à écrire mes propres articles qui m’ont permis de faire la transition de salarié vers le freelancing. J’ai quitté LiveMentor pour travailler avec des clients en freelance. Ensuite, j’ai fait la transition de freelance vers entrepreneur. J’ai lancé Sauce Writing pour partager ma passion de l’écriture et ma passion du partage d’idées. Et pour transmettre tout ce que j’avais appris depuis les 5 ans que j’écrivais.

Donc, j’ai commencé comme petit rédacteur, j’ai enchaîné comme copywriter, et aujourd’hui, je ne me définis plus vraiment ni comme copywriter ni comme rédacteur. J’ai du mal à trouver un mot adéquat. Je pense que peut-être le terme « auteur à l’ère d’internet » est celui qui me correspond le plus. J’essaie de créer mon propre petit chemin sur internet.

Ce qui me motive dans ce que je fais, c’est vraiment mon intérêt profond pour l’écriture, mon envie de dédier mon temps à progresser dans ce domaine, à écrire des choses intéressantes qui durent dans le temps. J'aimerais créer ce que les Américains appellent un « body of work ». Une quantité de travail qui fait qu’il y a plein d’articles de moi partout sur internet, qu’il y a plein de gens qui découvrent mes idées, plein de gens qui veulent me suivre. Ça, c’est vraiment ce qui m’intéresse.

2. Quels sont tes textes de prédilection ? Y a-t-il des sujets sur lesquels tu aimes particulièrement rédiger ?

J’aime beaucoup tout ce qui est fouillé, tout ce qui est travaillé, et tout ce que l’on prend le temps de bien maturer. Internet regorge d’articles, de contenu en tout genre. C’est très bien parce que tout le monde peut créer, et c’est accessible gratuitement pour tout le monde. Le problème c’est que quand on crée, c’est difficile de se démarquer dans un océan de contenu.

La réponse que j’ai trouvée, et la réponse que d’autres ont trouvée, c’est que dans une abondance de contenu, c’est via la qualité que l’on se différencie et que l’on se démarque. Je mets donc un point d’honneur à écrire des articles qui sont longs, parfois même trop longs, j’en suis conscient, mais qui témoignent d’une envie de faire de la qualité, d’une envie de ne pas m’arrêter à la surface, d’aller beaucoup plus loin que le reste. J’ai envie que chaque lecteur se dise « wow, c’est un vrai article, on ne trouve pas souvent des comme celui-ci ! Ça m’inspire et j’ai envie d’aller voir ce que Valentin fait, j’ai envie d’aller voir des autres trucs qu’il écrit. » Donc, ça, c’est l’effet que je veux déclencher avec mes articles.

Les sujets sur lesquels j’aime rédiger sont des sujets qui sont liés à la création, à l’acte de créer, de près ou de loin. Là-dedans, j’inclus l’écriture, mais ce n’est pas le cœur de ce que j’écris. Je n’écris pas que des articles sur l’écriture ; j’écris des articles sur le fait de créer au sens large, et tout ce que ça implique. Par exemple, j'écris sur comment on se positionne, comment on combat avec ses propres doutes, ses propres difficultés, comment est-ce que l’on progresse, comment est-ce que l'on fait pour asseoir ses créations dans le temps, comment est-ce que l'on fait pour être régulier, pour être discipliné, comment est-ce que l'on fait pour faire connaître ce que l’on fait. C’est vraiment un large éventail.

Ces sujets m’intéressent et me touchent profondément, et ce sont des sujets qui peuvent intéresser les gens que je veux toucher, et leur apporter des réponses.

3. Penses-tu que tous les rédacteurs web devraient s’intéresser au référencement éditorial pour gagner en compétences ?

Je pense effectivement que tout le monde devrait s’intéresser au référencement éditorial pour la bonne raison qu’écrire c’est bien, mais être lu c’est tout aussi bien, voire mieux. Le travail d’écriture va de pair avec le travail de distribution et de promotion de ce que l’on fait.

Je suis de l’école où j’incite les personnes que j’accompagne avec mes bootcamps à vraiment essayer d’écrire les meilleurs articles possibles, à tirer leurs idées et à vraiment aller chercher la quintessence de leurs idées. Mais, en même temps, je dis aussi que c’est très important de distribuer ce que vous faites et c’est très important de réfléchir en amont - avant même de commencer à rédiger l’article - à comment est-ce que l’on va pouvoir le marketer, comment est-ce que l’on va pouvoir le distribuer.

Évidemment, là-dedans, le référencement éditorial et le référencement naturel sont des piliers clés car Google reste l’un des principaux vecteurs de trafic quand on a un blog. C’est vraiment un aspect à prendre en compte, surtout quand on est rédacteur web et que l’on aspire à trouver des missions en freelance ou même à un poste de rédacteur en CDI. Le fait d’être capable d’écrire de bons articles, mais également de comprendre la dimension marketing qu’il y a derrière, c’est une corde qui paraît très importante à avoir à son arc.

Se dire que l’on n’écrit pas juste pour le plaisir ou pour faire quelque chose qui est sympa, mais que l’on écrit aussi pour être lu, c’est aussi important car, quelque part, ce que l’on fait c’est aussi du marketing, et ça doit avoir un impact ; ça doit avoir des retombées par rapport à l’entreprise et par rapport au business qui est derrière. Ce sont deux cordes très importantes à avoir à son arc.

4. Que penses-tu de la phrase que Sacheen dit tout le temps : « Personne n’a de temps à perdre avec un texte que personne ne lira » ?

Je pense effectivement qu’il y a plein de gens qui ne prennent pas le temps de lire des trucs sur internet et qui n’ont pas envie de lire. Il ne faut pas leur en vouloir, il ne faut pas essayer de changer ça, et il ne faut pas être en colère car ça ne sert à rien.

J’écris pour des gens qui ont envie de prendre la peine de lire, j’écris pour des gens qui éprouvent du plaisir, qui ont la curiosité d’aller plus loin dans les contenus qu’ils consomment, qui ne se contentent pas de regarder des trucs rapides. Quelque part, quand on fait un contenu rapide, on ne peut que rester en surface sur un sujet, donc je m’adresse aux gens qui prennent le temps et pour qui c’est un plaisir de lire un article, d’apprendre des choses.

Ensuite, je pense que c’est à chacun de trouver sa patte, en fonction de son positionnement, en fonction de sa thématique. Ce qui est clair, c’est que quand on démarre dans un domaine ou quand on débute dans la création de contenu, ce n’est pas facile, mais je pense que l’une des manières les plus simples ou les plus évidentes de se démarquer c’est d’aller plus loin que les autres, de faire plus de qualité, et de creuser davantage le sujet. Pour ça, la longueur est importante, et effectivement vous n’allez pas avoir des millions de vues. 

En revanche, vous allez avoir quelques vues, et ces vues-là sont des vues qui vont beaucoup plus compter parce que ce sont des gens qui ont vraiment pris le temps de vous lire, qui sont allés au bout du truc, et donc des gens que vous avez gagnés. Vous avez gagné leur attention : ils sont acquis à votre cause, et ensuite ils vont vous suivre.

Je suis convaincu que la relation qu’on crée avec quelqu’un qui a lu un article de dix minutes est beaucoup plus forte que la relation qu’on crée avec quelqu’un qui a juste lu un poste LinkedIn, qui a juste lu un petit article rapide. Donc, effectivement on touchera moins de gens avec des choses qui sont longues, mais ce n’est pas très grave parce que ce que l’on veut ce n’est pas de toucher un maximum de monde, c’est de toucher profondément quelques personnes.

5. Mot-clé, netlinking, longue traîne, maillage, balises, backlinks, … Quel rôle joue le SEO dans ton travail quotidien ?

En fait, à ce jour, je suis un mauvais élève par rapport à ça parce que je n’ai pas vraiment de stratégie SEO en place pour Sauce Writing. J’en suis conscient, et c’est un projet que j’ai. Ma réflexion est : « comment est-ce que je peux bien le faire ? » Je sais que c’est un chantier qui est clé, qui est très important, et qu’il faut bien le faire, et qu’il faut le faire en s’entourant par exemple de personnes comme toi [Sacheen] et ce que tu proposes avec Sémantisseo. Donc, c’est dans ma liste de choses à faire, mais je ne le fais pas encore assez bien.

En revanche, j’ai quand même des bons réflexes en SEO, à savoir que quand j’écris un article, je fais attention aux balises, aux ALT, aux descriptions des images, à la meta description de l’article, à la structure de l’URL, au poids des images ; j’ai en tête les règles de base de SEO, j’ai en tête les optimisations importantes et essentielles à réaliser sur la page, sur l’article et sur le site.

En revanche, je n’ai pas de stratégie SEO avec un calendrier de contenu, une stratégie claire qui est en place. C’est un chantier que j’ai. Je prends le temps de réfléchir, de mettre les bonnes ressources dessus quand le moment sera venu, mais je sais que c’est quelque chose qui est clé dans le développement de Sauce Writing.

6. Selon toi, quel est l’avenir du métier de rédacteur web ?

C’est une vaste question. Je pense que c’est un métier qui a un bel avenir parce que je pense que parmi les métiers qui ne se feront pas trop automatiser figurent les métiers qui sont liés à la communication, au fait de vendre des choses et au marketing. Je pense que ces métiers vont être épargnés. Ils sont très durs à automatiser parce qu’à la base, c’est une relation. Quand on communique, quand on écrit un article, on crée une relation. C’est vraiment ça qu’il faut avoir en tête.

C’est quelque chose qui est fondamentalement humain et qui ne pourra pas être automatisé.

Une fois que l’on a dit ça, je pense effectivement que le métier de rédacteur va se développer ; je pense qu’on se dirige également vers un monde où il y a de plus en plus de personnes qui se lancent, de plus en plus de gens qui créent des projets, qui montent des boîtes, et donc qui doivent communiquer pour se faire connaître. Donc, évidemment, la rédaction sous toutes ses formes. Le copywriting, la rédaction à son compte, avec des freelances. Le tout va se développer. 

Je pense également qu’il y aura de plus en plus de gens qui vont se lancer dans ce métier parce qu’il n’y a pas de coût, il n’y a pas de frais particuliers liés au fait de l’exercer - il est disponible plus ou moins pour tout le monde. Par conséquent, les barrières à l’entrée sont faibles, ce qui veut dire que c’est à chaque rédacteur de se demander, « comment est-ce que je peux me démarquer ? Comment est-ce que je peux être crédible dans mon domaine ? Et comment est-ce que je peux me différencier ? Ou encore, comment est-ce que je peux trouver ma patte ? »

Cela amène plein de réflexions : comment est-ce que je peux devenir unique ? Comment est-ce que je peux devenir singulier pour que les gens qui font appel à moi ne soient pas des gens qui cherchent juste un rédacteur lambda ? Et qui vont sur un site comme Malt et qui trouvent des milliers de rédacteurs, mais des gens qui se disent, « ah, je veux absolument travailler avec cette personne parce que j’ai lu ce qu’elle a fait, parce que j’ai lu son approche, parce que son expérience est pertinente avec ce que je veux faire, et donc j’ai envie de travailler avec elle et pas avec un autre » ?

Pour moi, la clé est comment devenir unique, comment se différencier, comment être singulier.

7. Un dernier conseil à partager avec nos lecteurs, Valentin ?

Un dernier conseil ? Il y en aurait plein !

En fait, mon conseil, c’est d’écrire. Si vous voulez, si c’est un truc qui vous intéresse, écrivez. Écrivez. Je vois encore trop de gens qui veulent être rédacteur ou qui veulent être copywriter ou qui veulent écrire mais qui n’écrivent pas. Je leur dis toujours : « mais qu’est-ce que vous attendez ? »

Vous voulez être rédacteur, écrivez. Vous devez écrire 6 mois, 1 an avant de vous lancer dans ce métier. Parce que si vous voulez en faire votre métier, vous devrez prendre le temps de développer les compétences, prendre le temps de progresser et d’acquérir les bons réflexes, de montrer votre travail, d’aller plus vite, de gagner en efficacité. Ça, ça passe juste par la pratique. Par la pratique, la pratique, la pratique.

Les astuces et conseils de Sémantisseo

Sémantisseo, c'est une entreprise qui ne fait que ça, rédiger pour le web. Et qui regroupe un ensemble de passionnés des mots pour produire des contenus écrits qui mettent en avant les entreprises pour lesquelles nous travaillons.

Au départ, bien avant la création de l'entreprise, nous avons été mandatés pour écrire des textes. Des articles, des newsletters. Dans le cadre de nos accompagnements marketing, le marketing et la stratégie de contenu sont rapidement devenus le cœur de nos actions marketing.

Toutefois, lorsqu'une entreprise fait appel à un consultant marketing, la première chose qu'elle attend, ce sont les résultats. Hausse du trafic sur le site, davantage de visiteurs, plus de prises de rendez-vous, et une croissance de chiffre d'affaires. Le profil marketing de Sacheen a fait que la notion de performance, taux de lecture, durée de lecture, chiffres, suivis et statistiques sont rapidement devenus notre cheval de bataille. La course aux vues et la course face à la concurrence.

C'est ainsi que nous avons développé une réelle méthodologie en 6 étapes pour écrire des textes qui seront lus. Vus, trouvés et lus. D'abord, on s'assure de bien comprendre ce sur quoi notre consommateur s'interroge. Ses questions, ses freins, ses barrières. Ensuite, on répond à cette question. Par un texte de qualité, détaillé, fouillé. Une véritable réponse, telle qu'on l'aurait fait si la question avait été posée en face-à-face. Ou au téléphone. Puis, la cerise sur le gâteau : l'optimisation. Vérifier que Google et les moteurs de recherche seront fans de ces textes et contenus. Qu'ils les comprendront bien. Qu'ils les apprécieront. Et les feront donc remonter tout en haut des résultats de recherche de la SERP.

Ça, c'était en 2013. Notre méthode et nos process se sont renforcés bien sûr. Mais la systématique reste la même. Nos clients bénéficient véritablement d'une visibilité accrue. Démontrée et prouvée par les chiffres. Sans aucune hésitation, le référencement par les mots possède une valeur énorme et un fort potentiel en termes de business et de croissance.


Merci de votre lecture et merci à Valentin pour cette interview.

Au plaisir de vous retrouver dans nos prochains articles. 

L’équipe Sémantisseo  

Cet article vous a plu ?

Si les thématiques du SEO éditorial, du copywriting et de la rédaction web vous intéressent, venez nous retrouver sur nos réseaux sociaux ou nos envois réguliers :

  • pour commencer, abonnez-vous à notre newsletter de conseils, dans laquelle on décortique des exemples concrets
  • retrouvez-nous sur notre page LinkedIn qui traite entre autres des bonnes pratiques en champ sémantique
  • suivez-nous sur Pinterest où vous trouverez une sélection des meilleurs conseils en référencement éditorial et en marketing digital
  • rejoignez-nous sur Instagram et Facebook pour connaître toutes les actualités de notre activité et les coulisses de l’entreprise
  • si vous êtes rédacteur web et vous souhaitez vous former au SEO éditorial : notre programme de formation La visibilité par les mots est fait pour vous !. Toutes les informations se trouvent sur notre site.
  • et si vous avez besoin d’aide pour optimiser vos textes et contenus, ou souhaitez un audit sémantique, contactez-nous ! Nous serons heureux et ravis de vous aider.

📌 Si cet article vous a plu, épinglez-le sur Pinterest.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bonjour !
Nous adorons transmettre nos connaissances et vous proposerons ici toujours plus de contenu.
Vous pourriez aussi être intéressés par :
Le référencement éditorial, qu'est-ce que c'est ?La visibilité par les motsQuel est l'impact de l’algorithme Google EAT sur votre SEO ?
Gagnez en visibilité sur le web grâce au référencement éditorial
Mail : equipe@semantisseo.com
Les Ateliers de La Côte, Rte de Pallatex, 5
1163 Etoy
closechevron-upfacebook-squarelinkedin-squarefacebookpinterestpinterest-squarelinkedininstagrampinterest-pchevron-downmenu-circle